Magadages | L’adages face à la crise de la Covid 190 (0)

Magadages | L’adages face à la crise de la Covid 19
0 (0)

Magadages : Face à la crise covid-19

Shares

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Magadages.LIVE
Magadages | Le CPOM0 (0)

Magadages | Le CPOM
0 (0)

Être sous CPOM avec nos 2 principaux financeurs apporte à notre association plusieurs garanties importantes.

Magadages.LIVE
Magadages | Plan Logement d’Abord5 (1)

Magadages | Plan Logement d’Abord
5 (1)

L’une des priorités de l’Adages est de favoriser l’inclusion des personnes. Le mal logement a de nombreuses conséquences, notamment l’exclusion sociale.
Chaque jour, l’Adages et l’ensemble de ses collaborateurs s’impliquent sur le territoire pour trouver des solutions notamment Plan Logement d’Abord

Magadages.LIVE
Magadages.PRINT
Magadages | Les partenariats0 (0)

Magadages | Les partenariats
0 (0)

Les partenariats au sein des établissements et services médico-sociaux sont multiples et offrent de nombreuses possibilités pour veiller à l’amélioration de la qualité de vie de leurs usagers. Ces structures
ont besoin de tisser des relations partenariales afin d’optimiser et de faciliter l’accompagnement des publics.

Comment l’adages a-t-elle géré la crise sanitaire Covid-19 ?0 (0)

Comment l’adages a-t-elle géré la crise sanitaire Covid-19 ?
0 (0)

Les enjeux du confinement étaient d’assurer la continuité des activités pour les établissements restés ouverts sur site, en verrouillant et en filtrant l’accès des salariés et de toute personne extérieure. Presque tous les établissements ont pu s’organiser pour parvenir à cet objectif.

Reprendre nos activités, c’est d’abord répondre aux attentes des usagers, et des familles, qui ont besoin de cette reprise d’accompagnements, de soins, de rééducation et d’apprentissages. Ce besoin est important bien que les suivis aient été assurés très rapidement par internet, par téléphone, ou par visites à domicile.

La complexité est d’éviter, d’une part, les risques de contamination des usagers entre eux, les risques de contamination des usagers vis-à-vis de leur famille, et réciproquement, compte tenu des allers et retours avec leurs domiciles.
D’autre part, il nous faut fortement limiter les risques de contamination des professionnels vis-à-vis des usagers et des usagers vis-à-vis des professionnels, par la mise en place la plus stricte possible des mesures barrières dont la principale est la distanciation sociale.

Un confinement strict est déjà un exercice difficile mais la reprise d’activité avec des entrées et des sorties quotidiennes en est un autre, sans doute plus complexe encore.

Cette reprise d’activité, qui débute, est donc placée sous le signe du sur-mesure, du progressif, du pragmatique, de l’observation et de l’adaptation à chaque contexte et à chaque situation. Des points de situation seront fait à échéance régulière.

La conjonction d’un travail technique rigoureux et pragmatique, d’un regard croisé avec les usagers et les familles et le point de vue des collaborateurs et l’apport de l’expertise des autorités et des organismes spécialisés nous permettra de trouver des solutions où le risque sera limité, maitrisé, réduit au maximum sans pour autant être égal à zéro.

Prenons soins des publics fragiles, prenez soin de vous et appliquons rigoureusement les consignes.

Génétique et handicap intellectuel0 (0)

Génétique et handicap intellectuel
0 (0)

Conférence du 22 octobre 2019 sur le site de l’EAM et de la MAS des IV seigneurs à Montpellier, une conférence réunissant des médecins et professionnels du soin de l’adages et de l’unapéi 34.

Pourquoi s’appuyer sur le Réseau de santé Maladies Rares pour améliorer le parcours de vie des enfants et des adultes accompagnés ?

Les découvertes très récentes dans le champ du handicap intellectuel indiquent que la cause de ce handicap est dû pour 70% à un problème génétique (30 % restant = 10 % acquis dont environnement et 20% multifactoriel, mixte de génétique et environnement + épigénétique). Il existe maintenant plus de 1000 maladies génétiques différentes responsables de handicap/déficience intellectuelle.

Nous avons évoqué

  • les nouveaux outils de la génétique
  • la pertinence de rechercher le diagnostic d’une maladie génétique permettant pour le couple de parents/l’enfant ou l’adulte avec handicap :
    • De confirmer la cause des difficultés de l’enfant/adulte avec handicap/déficience intellectuelle.
    • De faire reconnaître le handicap auprès de la MDA/MDPH
    • De préciser le risque de récidive
    • De proposer une prise en charge personnalisée
    • De dépister d’éventuelles complications liées à d’autres symptômes
    • De prescrire les bons examens et donc la juste prescription

C’est par l’accumulation des connaissances de la maladie génétique et de la trajectoire de vie liée à la maladie que l’on peut influer sur la qualité de vie et sur la durée de vie (exemple trisomie 21).

Nous avons évoqué l’appui qu’offre le Réseau de santé maladies rares aux équipes médico-sociales dans l’amélioration du parcours de santé des personnes et dans l’accès à des ressources utiles au quotidien.

Les intervenants :

  • Pr David GENEVIEVE, Chef du service de génétique médicale clinique CHU, Responsable du Centre de référence Anomalie du Développement, président du réseau
  • Dr Julie VENET, Médecin Réseau Maladies rares
  • Florence ROY BACONNET, Directrice Réseau maladies rares
Téléthon à Montpellier : les résidants des Fontaines d’Ô se mobilisent à nouveau0 (0)

Téléthon à Montpellier : les résidants des Fontaines d’Ô se mobilisent à nouveau
0 (0)

Dans le quartier Euromédecine, deux stands sont prévus, où seront vendus boissons et gâteaux faits maison.

Ensemble, les résidents accompagnés de leurs familles et le personnel des Fontaines d’Ô s’engagent à nouveau pour le Téléthon. L’an dernier déjà, à l’initiative de Clara, une résidante, l’établissement s’était mobilisé une première fois, organisant un loto, une représentation théâtrale et un vide-greniers si bien nommé “Broc’en Chœur”. Et le jour J, ils étaient nombreux à participer, proposant potages chauds et confiseries….