cmpp marcel foucault,montpellier,lunel

« La poésie vint me chercher … » | Atelier d’écriture « Peau-Aime » du CMPP Marcel Foucault, antenne de Lunel.

C’était hier, c’était en juillet dernier, c’était en 2013.

Hier, fin d’après-midi, sous des rayons de soleil encore ardents, place de la Fruiterie à Lunel, à la librairie AB, avec des airs de fête, se pressent des enfants devenus grands, des parents fiers et des soignants étonnés, une écrivain impatiente et un directeur de publication, portant sous le bras un carton tout juste sorti de chez l’imprimeur !

Juillet dernier, rencontrée par l’entremise d’Anne Grolleau, une pédopsychiatre peu ordinaire, Adeline Yzac, écrivain, à l’oreille analytique, au goût pour les mots, me guide vers « La Main Millénaire », revue de poésie publiée à Lunel par Jean-Pierre Védrine.

2013, un atelier d’écriture « Peau-Aime » en tandem avec Anouck Diop, psychopédagogue, s’invente au CMPP Marcel Foucault, à l’antenne de Lunel.

Oui, « le langage c’est dans la peau » nous glisse en aparté l’écrivain. Sous forme de conversations incarnées et décalées de l’atelier, elle usera avec nous de stratégie et de tactique. Dans ce temps de psychothérapie, s’opère alors une métamorphose dont l’élixir puise dans les organes de la sensorialité. «Toucher de la soie pour que se construise un nouveau rapport à soi [1]», sera notre orientation. Sous nos yeux se révèle le passage de la lecture de poèmes en groupe à l’écriture de poème de chacun. Ainsi « l’atelier d’écriture soulève des lièvres. Jusqu’à l’enchantement. Les écrits des enfants laissent parfois sans voix- du seul fait que s’élèvent leur voix [2]».

Avec son « visage d’émotions », Swann, découvre son poème publié dans la revue, il nous l’écrit  : « premièrement l’étonnement ». Dissimulée sous ses cheveux bouclés, Céleste a confié  que « tes regards se brisent comme des tiges de lumières ». Quant au « trouème » d’ Hugo, devenu grand, il traduit comment « les autres bouts de pensées commencent à disparaître » alors qu’Anäelle nous décrivait « un bouquet d’enfant qui bougent » pendant que Lucas s’intéressait à « La crinière des lions ».

Cet atelier «Peau-Aime», bouillon de matière sonore, véritable potion de signifiants, que notre Directrice, Agnès Delfour, a accueilli avec grand intérêt, permettant ainsi à ses enfants suivis au CMPP de pétrir les mots et de s’inventer un corps pour s’accrocher à la vie.

Adeline Yzac,adages,cmpp marcel foucault,lunel,
Adeline Yzac
Résumé
La poésie vint me chercher …
Titre
La poésie vint me chercher …
Description
Cet atelier «Peau-Aime» permet à ses enfants suivis au CMPP de pétrir les mots et de s’inventer un corps pour s’accrocher à la vie.
Auteur
Editeur
adages
Logotype