Les candidats doivent justifier de ressources inférieures aux plafonds fixés pour l’accès au logement social, avec prise en compte des revenus du foyer fiscal de référence (n-2) en cas de résidence principale chez des parents.