La médiation est un outil en vue de la résolution amiable des conflits opposant bailleurs et locataires dans le cadre d’un contrat de location.

 

Elle permet aux protagonistes de trouver eux-mêmes, avec l’aide d’un professionnel formé à cette technique de communication, la solution à leur réel différend.

En matière de baux, et d’autant plus lorsqu’on touche au droit de la propriété du bailleur et au lieu de vie du locataire, la médiation est souvent une solution adaptée et efficace.

Il est important de s’entendre sur ce qu’est la médiation. Bien souvent, on parle sans savoir ce dont il ressort. La médiation, au sens de la discipline, qui est théorisée et enseignée et que tout médiateur devrait avoir étudié, est une technique de communication qui permet à des personnes en conflit de retrouver la voie de l’écoute, du dialogue pour rechercher une solution amiable et acceptable dans un cadre confidentiel.

Plutôt que de chercher à savoir qui a tort et qui a raison, le médiateur part du principe que chacun est légitime à penser ce qu’il pense.

La médiation est un chemin : s’écouter, communiquer, assainir les débats de quiproquos, préjugés, malentendus pour évaluer les besoins et intérêts de chacun permettant à la raison de dépasser les sentiments et enfin, construire une solution durable.

Bailleurs et locataires sont contraints à avoir des relations qui durent dans le temps et ponctuées de moments forts et d’écrits qui entraînent des réactions en cascade : révision, renouvellement, travaux.

Pour que la médiation trouve sa place au milieu des procédures judiciaires, les parties doivent avoir envie de sortir rapidement de leur opposition.

Une médiation qui n’aboutit pas à un accord n’est pas pour autant un échec. Bien souvent, les personnes sont apaisées d’avoir pu s’exprimer et ont changé de point de vue sur l’autre.

Le médiateur doit être un professionnel qui doit savoir ce qu’il fait et pourquoi il le fait. Les techniques utilisées, notamment la reformulation, la position de tiers neutre et impartial s’apprennent.

Le médiateur doit-il maîtriser le sujet au plan technique est une question qui alimente les débats. La maîtrise du sujet est une opportunité pour le médiateur, qui peut mettre à la portée des parties sa connaissance de la matière et apporter une forme de sécurisation du processus, mais à la seule condition de prendre le recul qui s’impose et de garder en mémoire que le médiateur ne décide pas et accompagne les parties dans la recherche de leurs solutions.

La médiation est un outils qu’il est important de connaitre et d’articuler avec la solution judiciaire qui ne peut pas toujours apporter une solution satisfaisante, adaptée et complète.