Médecin de PMI retraitée, ayant travaillé dans le médico-social, j’ai été sensibilisée par un travail en équipe avec des professionnels du social et de l’éducatif à la promotion de la santé vers les populations les plus fragilisées.
J’ai donc souhaité cette année faire le point sur les actions de l’Adages en direction de la santé des personnes accueillies plutôt qu’un rapport d’activité que présentera mieux que moi notre Directeur général Frédéric HOIBIAN.

Depuis plusieurs années, les politiques nationales et régionales ont défini et préparé des actions afin d’améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées et des personnes âgées et de favoriser leur prise en charge au plus près des lieux de vie. L’Adages, suite à la signature de la Charte Romain Jacob a mis en place dans ses différents établissements des actions dans ce sens.

 

Politique nationale

Depuis la promulgation de la loi du 11/02/2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, l’inclusion des personnes en situation de handicap est devenue, en France, une priorité nationale. Cette loi rappelle le principe général de non-discrimination et oblige la collectivité à garantir les conditions de l’égalité des chances et des droits à chacun.

L’accès aux soins et à la prévention est l’un des domaines spécifiquement visés par cette loi. Mais trois ans après sa promulgation, l’audition publique conduite par la Haute Autorité de Santé (HAS) sur l’accès aux soins des personnes en situation de handicap faisait le constat suivant : si la société française avait progressé sur l’essentiel des soins spécifiques au handicap, les obstacles à l’accès aux soins courants ainsi qu’aux soins préventifs demeuraient encore multiples et complexes.

De plus, le rapport Jacob publié en 2013 soulignait que de nombreux progrès restaient à faire, notamment pour les recours aux soins de spécialistes hors parcours de soins (dentistes, gynécologues, ophtalmologues, ORL, radiologues…).

La prise en charge de la santé des personnes âgées ou handicapées nécessite des dispositifs adaptés pour répondre à des situations parfois complexes et ainsi permettre l’accès aux soins et favoriser leur prise en charge au plus près des lieux de vie.

Qu’elles soient au domicile ou hébergées en établissement, ces personnes sont
particulièrement concernées par les inégalités sociales et territoriales en santé.
Certaines personnes âgées souffrant de poly-pathologies n’ont pas accès aux soins. Or l’augmentation, dans les prochaines années, de la proportion de personnes âgées de plus de 65 ans ou plus aura des incidences sur les dépenses projetées en matière de retraite, de santé et de prise ne charge de la perte d’autonomie. Par ailleurs, les personnes en situation de handicap éprouvent de véritables difficultés d’accès aux soins. Elles sont, ainsi que leurs
familles, en attente de réponses beaucoup plus inclusives dans le milieu de vie ordinaire.

L’offre médico-sociale doit s’adapter pour répondre aux enjeux du virage inclusif, garantir l’accessibilité universelle des actions de promotion de la santé. Cette politique doit être guidée par le respect des droits de la personne, la dignité, l’équité et la solidarité.

Pour répondre à ces besoins, la charte Romain Jacob vise l’accès à la santé par plusieurs leviers :

  • Valoriser l’image : comment fonctionne le corps et comment le respecter
  • Valoriser l’accompagnement par des accompagnants familiaux ou professionnels qui
    doivent être acceptés et reconnus
  • Construire une culture de formation commune entre professionnels de soins et professionnels mĂ©dico-sociaux
  • PrĂ©venir et adapter l’hospitalisation en introduisant l’hospitalisation Ă  domicile (HAD)
  • AmĂ©liorer le recours aux services d’urgence
  • Avoir recours aux nouvelles technologies.

Politique régionale

  • La Charte Romain Jacob a Ă©tĂ© signĂ©e en 2015 par tous les acteurs du sanitaire et du mĂ©dico-social afin d’amĂ©liorer l’accès aux soins et Ă  la santĂ© des personnes en situation de handicap.
  • La ConfĂ©rence RĂ©gionale de SantĂ© et d’Autonomie (CRSA), oĂą siège notre secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint, Monsieur GĂ©rald FRANGIN supplĂ©Ă© par Madame Michèle GRELLIER notre vice-prĂ©sidente, travaille pour la prĂ©paration du deuxième plan rĂ©gional de santĂ© (PRS).

Le PRS II 2017-2021 énonce comme préoccupation éthique la protection
Le PRS II 2017-2021 énonce comme préoccupation éthique la protection et la prise en charge des personnes les plus vulnérables et cible cinq parcours de santé prioritaires : les personnes en situation de handicap, le vieillissement, la santé mentale, le cancer et la santé du couple et du jeune. Dans ses établissements et services, l’Adages est concernée par chacun de ces cinq parcours en allant du maintien à domicile de la personne vieillissante à
la téléconsultation médicale.

L’Adages

Suite à la signature de la Charte Romain Jacob, des actions de prévention, de prise en charge de la santé et de soins palliatifs ont été mises en place dans les établissements de l’Adages. Je ne pourrai les citer toutes…

Actions de prévention

Auprès des enfants et adolescents accueillis à l’ITEP de Bourneville

  • Un travail autour de l’alimentation Ă©quilibrĂ©e pour les enfants avec « les petits dĂ©jeuners du monde » qui permettent de dĂ©couvrir des traditions plus Ă©quilibrĂ©es que l’habituel bol de cĂ©rĂ©ales très sucrĂ©es accompagnĂ©es de lait. Chaque groupe a pu dĂ©guster un mercredi par mois un petit dĂ©jeuner venu d’un pays diffĂ©rent (Angleterre, Suisse, Pologne, Philippines, Inde). Ces saveurs nouvelles ont Ă©tĂ© diversement apprĂ©ciĂ©es maisle petit dĂ©jeuner venu d’ailleurs est toujours attendu avec curiositĂ© et plaisir.
  • Un accompagnement des adolescents vers des structures extĂ©rieures, notamment le ZINC, un espace de prĂ©vention original et ludique pour s’informer, rĂ©flĂ©chir, s’interroger et s’exprimer sur les drogues, l’alcool, les mondes numĂ©riques et plus largement sur les questions que l’on se pose sur l’adolescence, en particulier sur la sexualitĂ© et la contraception
  • Un travail conduit en interne par l’infirmière auprès des adolescents qui, via le shiatsu (technique de massothĂ©rapie d’origine japonaise), utilise le toucher pour ramener l’équilibre dans le corps et ainsi promeut la santĂ©

Les soins bucco-dentaires

Une très grande majorité de personnes handicapées fréquentant des établissements ont un état bucco-dentaire susceptible d’altérer leur santé. Les soins appropriés sont difficiles à
apporter pour plusieurs raisons :

  • DĂ©tection de la souffrance difficile
  • Refus de soins
  • Rendez-vous et visites de prĂ©vention chronophages
  • Soins sous anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale en hospitalisation.

Ainsi, un projet a vu le jour à l’initiative de l’équipe des IV Seigneurs : le projet de soins dentaires mobiles et adaptés. Une vision de l’état dentaire des personnes est établie par photographie.

Pour ce faire, il est nécessaire de :

  • Solliciter l’ARS pour le financement notamment de l’achat de matĂ©riel permettant de visualiser les dents des personnes, de rĂ©aliser un diagnostic et d’établir un plan de soins
  • Former les personnels de soins des Ă©tablissements candidats Ă  la prĂ©vention et Ă  la santĂ© bucco-dentaire et dĂ©signer un rĂ©fĂ©rent bucco-dentaire
  • Mettre en place des relais pour les soins par des dentistes.

Prévention et traitement du cancer

Les personnes avec déficience intellectuelle encourent le risque de présenter des tumeurs de taille supérieure à la population normale du fait d’un diagnostic tardif.

L’Adages est un partenaire privilégié d’Oncodéfi, présidé par notre vice-président, Monsieur Jean-Bernard DUBOIS, et administré par notre secrétaire général adjoint Monsieur Gérald FRANGIN.

L’Oncodéfi qui a pour objet de faciliter la prévention des cancers et l’accompagnement des personnes déficientes intellectuelles par la sensibilisation, le soutien et la formation des personnels professionnels, travaille avec les professionnels de l’Adages.

Meilleure prise en charge de la santé

 

Télémédecine à l’EHPAD l’Ostal du Lac

Une convention entre l’EHPAD l’Ostal du lac, le service de gérontologie du CHU et la Clinique du Parc, permet des consultations en cardiologie, dermatologie et psychiatrie au sein de l’EHPAD pour les personnes qui ne peuvent se déplacer.

Hospitalisation Ă  domicile

Des conventions avec des structures d’hospitalisation à domicile (APARD, CHU de Montpellier) permettent lors de lourdes pathologies de garantir le maintien et les liens dans le lieu de vie habituel, c’est-à-dire dans l’établissement de résidence.

Soin des personnes accueillies au CHRS Regain

Grâce à un conventionnement avec le CHU les personnes accueillies à Regain peuvent être soignées dans le cadre des lits halte soin santé (LHSS). Elles peuvent aussi être hospitalisées si leur état se dégrade.

Suivi spécialisé de l’épilepsie

Au sein des IV Seigneurs des consultations par un médecin hospitalier spécialisé en épilepsie ont pu être mises en place pour les adultes qui sont dans l’incapacité de se déplacer.

Prise en compte du handicap psychique pour l’accès aux soins

Au FAM le Hameau des Horizons par exemple, une convention d’activité partagée avec le CHU permet à un praticien hospitalier d’intervenir hebdomadairement pour la prise en charge des personnes adultes en situation de handicap psychique.

Les soins palliatifs

Des liens ou conventions entre des établissements de l’Adages et des services de soins palliatifs ont été établis.

A l’Ostal du Lac et aux IV Seigneurs, par exemple, les équipes travaillent avec l’Unité de soins palliatifs de la Clinique du Mas du Rocher. Il s’agit d’accompagner les personnes en fin de vie mais aussi atteintes de pathologies douloureuses et non curables.

Coste Rousse bénéficie des services de soins palliatifs mobiles pédiatriques du CHU.

A Regain, un travail analogue est réalisé en réseau, avec Sphère qui aide le maintien à domicile des personnes malades dans une démarche palliative.

Tous ces accompagnements sont orientés directement vers le jeune, l’adulte ou la personne âgée concernée mais aussi vers leur entourage.

Coopérations entre l’Adages et le CHU

L’Adages s’inscrit dans plusieurs dynamiques de travail avec le CHU. Elle s’inscrit encore dans les groupes de travail suivants :

  • Un groupe de travail destinĂ© Ă  construire et Ă  maintenir les coopĂ©rations entre le CH et les Ă©tablissements mĂ©dico-sociaux et animĂ© par le directeur gĂ©nĂ©ral adjoint du CH s’est organisĂ© sous plusieurs thĂ©matiques :
    • Cartographie des acteurs concernĂ©s
    • Analyse des cas complexes
    • Besoin en maintien d’accès aux soins
    • Formation des acteurs
  • EnquĂŞte sur l’accès aux urgences :

Un accueil spécifique aux urgences pour la personne vulnérable est à l’étude afin d’améliorer la prise en charge. Une réunion avec le pôle des urgences du CHU de Montpellier va avoir lieu. Elle est en cours dans les établissements de l’Adages, afin de déterminer le nombre de recours aux urgences, les situations à problèmes et aussi les facteurs clés de succès.

Un très gros effort de sensibilisation, de rencontre, de renforcement de réseau entre les secteurs sanitaire, public et privé, et médico-social a lieu.
Il faut continuer à le consolider, en particulier en renforçant les équipes concernant la santé au sein des établissements.

Un vrai travail d’équipe sur le terrain entre les professionnels du domaine social et éducatif et ceux de la santé existe malgré une absence de formation commune. Quand arrivera-ton enfin à permettre un cursus de formation commun entre l’école de soins infirmiers et
l’IRTS ?

Je ne peux terminer sans dire un grand merci à tous les professionnels de terrain qui avec compétence et humanité, s’occupent au quotidien des personnes accueillies, aux directeurs et chefs de services qui ont toujours des idées pour améliorer et innover les services rendus, aux personnels du siège social qui me soutiennent avec patience et compétence, aux membres du Conseil d’Administration qui par leur travail préalable des dossiers et leur participation font de ce lieu un espace de débat et non une caisse d’enregistrement. Enfin un grand merci au Bureau et au Directeur général pour ce compagnonnage amical, franc et efficace.

Françoise FASSIO
Présidente

Résumé
Rapport d'activité 2017 de l'Adages
Titre
Rapport d'activité 2017 de l'Adages
Description
L’accès à la santé et aux soins pour les personnes accompagnées par l’Adages. Rapport d'activité 2017 de l'association à Montpellier Hérault Occitanie.
Auteur
Editeur
adages
Logotype