loader image

Dans un contexte de réponse adaptée pour tous, comment diversifier l’offre et répondre aux besoins en constante évolution ? .

 Magadages | Juillet 2020

Depuis une vingtaine d’année, la Cardabelle a fait évoluer son offre d’accueil, au niveau de l’IEM et du SESSAD. En effet, en essayant d’optimiser au maximum le foncier dont ils ne sont pas propriétaires, l’établissement a mis en œuvre un certain nombre de travaux comme la rénovation de bâtiments (bassin thérapeutique, salles d’activité, salle de classe), de constructions supplémentaires ou encore la création d’un internat de 10 places. Depuis 2015, le SESSAD a vu le nombre de personnes accompagnées augmenter de 5 places.

Shares

Il s’agit de passer d’une logique de “place”
à une logique de réponse
et de ne plus “faire pour”,
mais de “faire avec”.

[spbsm-share-buttons]

Aujourd’hui, les perspectives d’évolution sont plutôt tournées vers l’extérieur avec plusieurs actions.
Tout d’abord, l’IEM a le projet d’externaliser une Unité d’Enseignement (UE) au sein d’une école ou d’un collège dans le but de décloisonner les parcours et d’offrir l’opportunité aux enfants de poursuivre leur apprentissage en milieu ordinaire. L’insertion professionnelle, l’autonomie, la préparation de la vie adulte est un enjeu fondamental pour l’établissement. La Cardabelle œuvre donc pour élaborer des partenariats avec des acteurs hors établissement. Enfin, l’IEM souhaite une nouvelle extension du SESSAD par redéploiement partiel de places d’IEM ou encore la mise en place de 2 places d’accueil temporaire en autonomie dans les studios.

Depuis quelques années, les politiques publiques dans le secteur du handicap prônent une école inclusive, et une réponse accompagnée pour tous : le zéro sans solution. Ce qui implique que chaque enfant doit disposer d’une réponse et d’une prise en charge adaptées à ses besoins, tournées vers le milieu ordinaire dans la mesure du possible.

C’est un important changement de paradigme qui implique une évolution des postures de l’ensemble des intervenants. Il est nécessaire de travailler sur plusieurs points :

  • Assouplir le fonctionnement de l’offre d’accompagnement (modularité, logique de réponses),
  • Associer les personnes, faciliter leur accès aux droits
  • Donner la priorité à l’inclusion
  • Conforter la coordination et la continuité de parcours

Il s’agit de passer d’une logique de “place” à une logique de réponse et de ne plus “faire pour”, mais de “faire avec”. Cette logique s’appuie sur l’autodétermination, la capacité de la personne et de sa famille à effectuer ses propres choix dans le processus de décision qui la concerne.

En bref, la diversification de l’offre de la Cardabelle repose sur les actions énoncées plus haut mais également sur des réponses plus souples et plus agiles.

Shares
Vous avez aimé cet article ?
Nb de votes : 2 Note moyenne : 5

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Magadages.LIVE
Magadages.LIVE
Magadages.LIVE
Magadages | Les partenariats0 (0)

Magadages | Les partenariats
0 (0)

Les partenariats au sein des établissements et services médico-sociaux sont multiples et offrent de nombreuses possibilités pour veiller à l’amélioration de la qualité de vie de leurs usagers. Ces structures
ont besoin de tisser des relations partenariales afin d’optimiser et de faciliter l’accompagnement des publics.

Magadages.PRINT
Magadages | Plan Logement d’Abord5 (1)

Magadages | Plan Logement d’Abord
5 (1)

L’une des priorités de l’Adages est de favoriser l’inclusion des personnes. Le mal logement a de nombreuses conséquences, notamment l’exclusion sociale.
Chaque jour, l’Adages et l’ensemble de ses collaborateurs s’impliquent sur le territoire pour trouver des solutions notamment Plan Logement d’Abord