“Pour la premiĂšre fois, en 2005, le Code de l’Action Sociale, mentionne le droit des enfants porteurs d’un polyhandicap, Ă  une vĂ©ritable prise en charge pĂ©dagogique.”

Tout enfant a donc droit Ă  ĂȘtre Ă©lĂšve mĂȘme ceux porteurs d’une lourde pathologie comme le polyhandicap.

Le 25 fĂ©vrier 2014, Ă  l’AssemblĂ©e Nationale, le dĂ©puté HervĂ© Pellois interpelle le ministre de l’Education Nationale Vincent Peillon, sur les difficultĂ©s de scolarisation des enfants porteurs d’un polyhandicap dont 94% ne sont pas scolarisĂ©s. Le ministre a rĂ©affirmĂ© la volontĂ© du gouvernement de scolariser ces enfants. Il a indiqué  « mettre en Ɠuvre les moyens nĂ©cessaires pour rapprocher les intentions et les actes », et voit « un vrai changement des mĂ©thodes pĂ©dagogiques ». Cette journĂ©e en est d’ailleurs un exemple.

Je remercie tout particuliĂšrement Mme Filho qui, par sa prĂ©sence, marque l’importance qu’elle accorde Ă  la scolarisation de ces enfants. Je remercie également M.Louvois pour l’organisation de cette journĂ©e qui nous permet de montrer le travail d’apprentissage entrepris pour ces enfants Ă  L’EEAP Coste Rousse.

Il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas si longtemps, dans les annĂ©es 1970, la prise en charge de ces enfants se focaliser sur leur bien-ĂȘtre corporel.

Aujourd’hui, avec tout le travail d’accompagnement menĂ© par les Ă©quipes mĂ©dicales et Ă©ducatives, les capacitĂ©s des enfants porteurs d’un polyhandicap se sont dĂ©veloppĂ©es. Ils montrent des capacitĂ©s motrices et cognitives. Leurs compĂ©tences cognitives ont pu ĂȘtre objectivĂ©es Ă  travers la grille P2CJP. Comme nous l’ont montré Mmes Gallibert et BĂ©nezet.

Il faut donc s’adapter Ă  chacun d’eux et construire un modĂšle de projet pĂ©dagogique personnalisĂ©. Mais il est nĂ©cessaire d’ajuster l’action pĂ©dagogique Ă  des niveaux de compĂ©tence ou d’efficience pluriels.

Il est indispensable de travailler en Ă©quipes pluri professionnelles. C’est pourquoi, des liens Ă©troits entre l’équipe pĂ©dagogique, mĂ©dicale et Ă©ducative sont Ă  crĂ©er. Pour apprendre, l’enfant doit tout d’abord se trouver dans de bonnes conditions mĂ©dicales. L’équipe Ă©ducative doit ensuite construire et transmettre les clĂ©s de la communication de l’enfant, aux enseignants.

Les enseignants montrent une volontĂ© forte de s’investir et de se former dans l’enseignement dispensĂ© aux enfants porteurs d’un polyhandicap. Des formations pour les enseignants se mettent en place comme Ă  l’IRTS de Franche comtĂ©.