Inclusion : autisme, visite de Mme Claire Compagnon à l’UEM de Grabels, des échanges riches et une écoute attentive.5 (3)

Inclusion : autisme, visite de Mme Claire Compagnon à l’UEM de Grabels, des échanges riches et une écoute attentive.
5 (3)

Insclusion :

Autisme, Mme Claire Compagnon
en visite à l’UEM de Grabels

De riches échanges et une écoute attentive.

Cela fait 2 ans que l’Unité d’Enseignement Maternelle a ouvert ses portes dans l’école maternelle Jean-Ponsy, à Grabels, près de Montpellier. Ce dispositif a été rendu possible grâce au travail conjoint de l’Éducation nationale, de l’Agence régionale de santé, de la Mairie de Grabels, du CHU de Montpellier et de l’Adages. Cette unité a pour objectif de proposer une réponse inclusive aux enfants qui présentent des difficultés avérées du spectre autistique. Le but est de leur permettre de poursuivre leur scolarité en classe ordinaire en fonction des capacités de l’enfant..

Des échanges et de l’écoute

 

Ce mardi 5 octobre 2020, l’UEM de l’école maternelle Jean-Ponsy, à Grabels, a accueilli la Déléguée interministérielle, Claire Compagnon, chargée de la mise en œuvre de la « stratégie nationale autisme au sein des troubles du neuro-développement ».
Cette rencontre a été l’objet d’échanges avec les mamans présentes sur l’évolution de leurs enfants, mais également d’écouter leurs retours d’expérience du dispositif.

L’inclusion en milieu scolaire ordinaire comme objectif principal de l’UEM.

 

La mise en place de cette classe permet aux enfants d’évoluer dans un environnement adapté, de s’intégrer et d’apprendre à vivre avec les autres. L’inclusion peut ainsi prendre plusieurs formes car elle est conditionnée aux capacités de chacun des enfants. Il peut s’agir d’une inclusion en classe ordinaire, une inclusion sur les temps des repas ou de récréations. Actuellement, 2 enfants de l’unité déjeunent avec les autres enfants de l’école. C’est une belle évolution.

Accompagner les parents.

 

Les mamans d’ Adam, Lola, Lorenzo, Malhone et Leïla ont pu échanger sur l’évolution du comportement de leur enfant et sur l’impact positif de l’unité sur leur vie de famille. Les enfants s’expriment de mieux en mieux, ils appréhendent mieux leur environnement et sont heureux de se rendre à l’école. Dans le contexte particulier lié à la COVID, les mamans soulignent l’importance de l’accompagnement que les parents ont reçu de la part de l’ensemble des professionnels de l’UEM durant le confinement. Le suivi en distanciel a été essentiel pour la poursuite du projet pédagogique de leurs enfants.

Des infrastructures adaptées aux élèves.

 

Des travaux ont été nécessaires pour aménager la classe afin que les jeunes enfants s’y sentent parfaitement bien. La hauteur des plafonds a été rabaissée, les vitres remplacées afin d’obtenir un éclairage plus adapté et l’acoustique de la salle a été travaillée et adaptée.

Des projets pour l’avenir

 

La mise en place d’autres UEM est une demande forte au regard du besoin en progression constante sur le territoire. Cependant, de nombreuses contraintes sont à prendre en compte comme la capacité d’accueil d’une classe, l’aménagement des locaux, ainsi que les personnels nécessaires à l’accompagnement (presque égal au nombre d’élèves).

L’année prochaine, Lola, Adam et Lorenzo qui sont intégrés dans l’unité depuis deux ans, vont passer en primaire. Les parents s’inquiètent pour la suite du parcours de leurs enfants. Quels sont les dispositifs d’accueil à l’école primaire, au collège et au lycée pour ces enfants ?

Quelle stratégie publique ?

 

La stratégie adoptée par les pouvoirs publics ne s’inscrit pas dans une logique de filière. Bien que certaines Unités d’Enseignement Spécialisées existent en école primaire et en niveaux supérieurs, il ne s’agit pas d’inscrire l’enfant dans une logique de parcours continu en unité spécialisée mais de doter les acteurs de terrain d’un panel de réponses adaptés à chacun. Autrement dit, un enfant aujourd’hui intégré en UEM ne poursuivra pas nécessairement son parcours scolaire en Unité d’Enseignement Primaire mais pourra être orienté vers d’autres dispositifs. Or, ce panel de réponses possibles reste encore à travailler avec les pouvoirs publics car les places disponibles sont rares et les réponses apportées à l’enfant et à la famille trop souvent complexes à construire.

Le chemin est encore long pour parvenir à proposer une réponse adaptée pour chaque enfant mais il progresse clairement. Lorsque les pouvoirs publics et les acteurs locaux de terrain travaillent ensemble, les conditions pour parvenir à créer les conditions de l’inclusion sont réunies.

Vous avez aimé cet article ?
Nb de votes : 3 Note moyenne : 5
Shares

Claire Compagnon échange avec les mamans des enfants de l’UEM

Claire Compagnon, l’enseignante spécialisée de la classe et les mamans de Adam, Leïla, Lorenzo, Lola et Malhone. Dans l’école maternelle Jean-Ponsy, à Grabels, près de Montpellier le 5 octobre 2020.

Magadages.LIVE
Magadages | Le CPOM0 (0)

Magadages | Le CPOM
0 (0)

Être sous CPOM avec nos 2 principaux financeurs apporte à notre association plusieurs garanties importantes.

Magadages.LIVE
Magadages | L’adages face à la crise de la Covid 190 (0)

Magadages | L’adages face à la crise de la Covid 19
0 (0)

De ces jours difficiles, je retiendrai que les valeurs que nous défendons à l’Adages, pour le soutien des populations les plus vulnérables, ont permis que notre association, dans ce contexte exceptionnel, ait pu continuer à assurer ses missions.

Magadages.LIVE
Magadages.PRINT

Regain, un lieu de convergence0 (0)

Regain, un lieu de convergence
0 (0)

Regain, un lieu de convergence pour les personnes en situation de précarité, tourné vers l’inclusion et le vivre ensemble.

Les dernières décennies ont vu croitre les phénomènes d’exclusion de façon exponentielle. L’offre de soin des
acteurs sociaux a donc dû s’adapter pour répondre au mieux à la demande des populations précaires.

Regain bénéficie de 206 places et accueille un public hétéroclite aux situations très différentes. Afin d’offrir la meilleure aide possible, tous les métiers du médico-social travaillent ensemble dans une démarche de pluridisciplinarité et de transversalité. L’activité est organisée autour de deux pôles, eux-mêmes régis par différents dispositifs ; l’espace accueil hébergement insertion et l’espace soin santé précarité.

Espace accueil hébergement insertion

« Accueil, Hébergement, Insertion » (AHI) est un dispositif destiné aux personnes en situation de grande difficulté sociale nécessitant une aide globale permettant de les accompagner vers l’accès à un logement et vers l’autonomie. Le service garantit des prestations adaptées aux besoins de chacun afin qu’ils puissent accéder à un logement de droit commun dans le meilleur délai possible.

Espace soin santé précarité

L’état de santé des personnes très précaires connait une dégradation importante. Face à des difficultés d’accès aux structures de soins de droit commun, il est nécessaire de les aider. Beaucoup ont perdu tout réflexe de recours aux soins dû à la méconnaissance du système, au manque d’initiative ou à la complexité des procédures et démarches administratives.
Articulé selon trois modes de prise en charge, ce dispositif permet aux publics fragilisés d’accéder à leur droit pour bénéficier de soins adaptés à leur état de santé.

Magadages | Regain, un lieu de convergence tourné vers l’inclusion sociale.0 (0)

Magadages | Regain, un lieu de convergence tourné vers l’inclusion sociale.
0 (0)

Magadages : le CPOM.

Shares

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

Magadages.LIVE
Magadages | Le CPOM0 (0)

Magadages | Le CPOM
0 (0)

Être sous CPOM avec nos 2 principaux financeurs apporte à notre association plusieurs garanties importantes.

Magadages.LIVE
Magadages | Plan Logement d’Abord5 (1)

Magadages | Plan Logement d’Abord
5 (1)

L’une des priorités de l’Adages est de favoriser l’inclusion des personnes. Le mal logement a de nombreuses conséquences, notamment l’exclusion sociale.
Chaque jour, l’Adages et l’ensemble de ses collaborateurs s’impliquent sur le territoire pour trouver des solutions notamment Plan Logement d’Abord

Magadages.LIVE
Magadages.PRINT
Magadages | Les partenariats0 (0)

Magadages | Les partenariats
0 (0)

Les partenariats au sein des établissements et services médico-sociaux sont multiples et offrent de nombreuses possibilités pour veiller à l’amélioration de la qualité de vie de leurs usagers. Ces structures
ont besoin de tisser des relations partenariales afin d’optimiser et de faciliter l’accompagnement des publics.

Quand l’inclusion des enfants porteurs de troubles du spectre autistique «est une très belle réussite»0 (0)

Quand l’inclusion des enfants porteurs de troubles du spectre autistique «est une très belle réussite»
0 (0)

L’école Maternelle Jean Ponsy à Grabels accueille une Unité d’Enseignement Maternelle pour enfants porteurs de troubles du spectre autistique (TSA) depuis novembre 2018.

Plafonds rabaissés, vitres semi-opaques, petits espaces cloisonnés, salle de motricité, cette classe a été pensée et aménagée en fonction des besoins des enfants accueillis pour leur bien-être au quotidien. Le corps enseignant a fait le choix remarquable de placer l’Unité au «cœur de l’école, entre deux salles de classe ordinaires» comme l’indique M. René Revol, Maire de la ville de Grabels.

L’UEM compte 7 enfants de 3 à 6 ans pour autant de professionnels qui les accompagnent dans leurs apprentissages. Enseignante spécialisée, orthophoniste, psychomotricienne, infirmiers et éducateurs composent l’équipe pluridisciplinaire en charge de l’accompagnement des enfants. Formés par M. Eric Pernon (psycholoque du CRA CHU Montpellier) et ses équipes, les professionnels participent fortement au succès du dispositif.

Si ce type de structure reste encore exceptionnel, les objectifs affichés par l’Etat sont très significatifs. Le nombre d’enfants accueillis en UEM devrait tripler à moyen terme. Il reste donc «énormément de travail et de synergie à mettre en œuvre» rappelle le Dr Jean-Jacques Morfoisse, Directeur Général adjoint de l’Agence Régional de Santé Occitanie (ARS).

Il est clair, en effet, que cette forte ambition ne pourra être portée que dans le cadre d’une collaboration étroite entre tous les acteurs (ARS, Éducation Nationale, CHU, CRA, opérateurs médico-sociaux et communes) en s’appuyant sur les compétences et les savoir-faire d’associations telles que l’Adages, reconnue pour la «qualité de son travail et de son expertise». L’offre d’accompagnement adaptée qu’elle développe et expérimente s’appuie sur les besoins nouveaux des personnes fragilisées (enfants, adolescents et adultes) afin de favoriser toujours davantage l’autonomie, l’inclusion et l’insertion. En l’occurrence, Mme Françoise Fassio, Présidente de l’Adages d’ajouter : «vivre avec les autres passe par l’accès à l’école pour ces enfants.»